Sympoiesis #4 – l’intelligence collective – 15 février au 13 mars 2022

L’intelligence collective comme clef de changement sociétal

Questionner, explorer et pratiquer l’intelligence collective

Quelques mots de Life itself sur le projet des

résidences Sympoiesis:

Sympoiesis est un terme développé par Donna Harraway dans son livre Staying with the Trouble qui signifie : “l’interface entre différents points de vue (et de disciplines scientifiques) pour établir un principe de collaboration (synergie) par lequel l’expertise de l’un ou l’autre point de vue peut être combinée, et améliorée, et faire émerger une nouvelle compréhension.”

Ce concept, nous a semblé approprié à une époque où, malgré nos meilleures intentions, toute tentative de faire ensemble débouche souvent sur un conflit. Que ce soit dans nos relations personnelles, sur nos lieux de travail ou dans les plus beaux projets de communautés intentionnelles, la violence, l’injustice et les dynamiques de pouvoir sont inévitablement mises en avant.

Enfermés dans nos perceptions, nous sommes souvent la victime de celui que nous opprimons, incapables de sortir de nos projections croisées. La question est donc de savoir comment gérer cette dynamique qui fait partie de notre traumatisme collectif et qui s’enracine dans une culture de polarisation dont nous ne sommes que le miroir ? Comment sortir du paradigme du bien et du mal, de l’échec et du succès pour cesser de nourrir l’injustice, la violence et l’oppression dans ce monde ?

Plutôt que d’espérer un avenir différent, nous commençons à nous adapter profondément dès maintenant, en imaginant l’avenir autrement. Nous désirons cultiver la pratique de l’être-avec et ces résidences proposent d’explorer le cadre nécessaire à l’adaptation tout autant qu’à l’imagination dans et par le vivre ensemble.

Life itself team

Info Clés

  • Quoi : un mois pour vivre ensemble en pratiquant l’intelligence collective appliquée aux sujets inhérents à la transition.
  • Quand : 15 février 2022 au 14 mars 2022
  • : Life Itself Praxis Hub, Bergerac, France (près de Bordeaux)
  • Pour qui: toute personne intéressée à explorer l’intelligence collective avec des personnes l’ayant expérimenté de manière diverse ou toute personne active dans la transformation sociale.
  • Les Hôtes : MIC – maisons de l’intelligence collective
  • Participations pour 2 semaines : €180-230 -280 ( petite/moyenne/ grande chambre) / mois / personne + €105 pour la nourriture (€7/jour). . Accueil possible à partir du 27 février, possiblement avant sur demande et selon les disponibilités.
  • Coûts : Possibilité de participer à des stages émergents durant la résidence: qui seront proposés en participation consciente.
  • Intéressé(e)? Formulaire de pré- inscription

Depuis que les pratiques d’intelligence collective sont transmises, elles le sont rarement sur un temps suffisamment long et au sujet des multiples pans de la vie de tous les jours. Notre priorité est de permettre de l’expérimenter réellement, de l’incarner autrement que par des techniques. Cette connaissance ne devient effective dans le monde que par la pratique de la confrontation au réel. Pour cela, vivre en communauté est une belle opportunité d’explorer les multiples champs d’application possible de l’intelligence collective dans nos vies.

la structure

L’idée générale est de créer un espace dynamique d’inspiration, de rencontres et d’explorer ensemble les sujets émergents. Durant ce mois également la coopérative des MIC tendra son semi annuel “MIC camp” du 24 au 28 février en session fermée.

La residence de deux semaines s’ouvrira à compter du 28 au matin avec un stage de clown organisé par l’association Bises de clowns.

A l’image des résidences d’artistes , l’intention ici est dans la concentration légère de travailler ” à la carte” , soit sur des projets personnels , soit de contribuer à ceux des autres et d’expérimenter des pratiques d’intelligence collective dans l’emergence des envies et ou besoin du groupe, tout ceci encadré par le rythme de pratiques quotidiennes autour des fondamentaux du repas et du ménage.

Nous ne désirons pas de cadre fixe néanmoins voici une proposition de mouvement collectif quotidien tel que Life itself l’a expérimenté durant les résidences précédentes qui pourra nous inspirer si besoin . Selon leur expérience , une structure assez claire durant les premiers jours permet de lier les individus en un corps collectif .

  • simple assise de 30 mn du matin ( optionnel)
  • petit déjeuner libre
  • mandala ou autre système ( gestion des tâches quotidiennes )
  • tâches collectives ( 1h00)
  • déjeuner servi à table ou en buffet
  • temps de pratiques ( dialogue, co-création, régulation, co-design…) ou travail personnel
  • (possibilité d’une seconde équipe tâches collectives 1h00)
  • partage par paires de notre journée ( 3 mn chacun-ne)
  • simple assise de 30 mn du soir ( optionnel ) précédé d’un rapide partage par pairs
  • diner léger soupe et restes en mode buffet ou à table
  • cercle

Les week end sont suggérés en off y compris pour l’organisation des repas et du ménage, néanmoins les membres des MIC pourront proposer une exploration selon l’énergie du groupe et les compétences présentes.

Les résidences Sympoiesis en général combinent à la fois un cadre activateur de pratiques collectives et l’espace nécessaire pour que chacun puisse poursuivre son travail quotidien – Un aspect essentiel est d’apprendre comment nous pouvons intégrer communauté et pratique, collectif et privé, absolu et relatif dans notre vie quotidienne.

Pour en savoir plus sur les résidences Sympoiesis, cliquez sur https://lifeitself.org/sympoiesis/.

Les repas

Une proposition durant la première semaine est faite autour de la pratique de la nourriture qui consiste en une organisation de la cuisine expérimentée et pensée pour la communauté : commis, cuisinier-e du jour et responsable général-e sur la semaine ainsi que différentes fonctions à remplir dans la semaine selon les besoins telles que les courses, le marché , la maintenance .

Au niveau des menus , la proposition de base se compose d’une céréale neutre , un plat incluant des protéines végétales/ légumes et une salade crue avec le maximum de variétés, couleurs et textures ainsi qu’un dessert au déjeuner et une soupe pour le soir. Chaque rôle tournera selon l’intelligence collective à l’aide du mandala du soin quotidien.

Dans l’esprit du lieu tous les repas seront végétaliens avec l’utilisation de légumineuse , de petit et grand épeautre, de couscous de boulgour et épeautres en grains pour les céréales et gâteaux. ( de manière générale aucune farine raffinée ni de sucre raffiné et le moins possible de produits transformés à part les produits tel que le tofu). Tous les ingrédients sont achetés au biocoop ainsi qu’au marché.

Principes communs au lieu:

( venir en connaissance de cause svp)

  • Responsabilité radicale : être conscient de ses besoins mais aussi de ceux du groupe.
  • Etre dans la conscience que vivre ensemble aujourd’hui c’est aussi apprendre à faire avec l’impuissance, la difficulté , les réactivités et que ces résidences ne sont pas faites pour guérir, soutenir mais explorer ce que l’on fait dans la difficulté précisément. Aussi nous ne conseillons pas ces résidences aux personnes émotionnellement fragiles ou ayant besoin d’un soutien psychologique.
  • Comprendre que Le Hub de Bergerac est aussi un sanctuaire de reconnaissance de la mort de notre nourriture et demande aux résidents de ne pas amener de produit provenant de vies animales durant leur séjour. Ceci n’est pas une revendication de droit moral (on peut aller déguster de délicieux fromages ou autres alentours ) mais simplement le désir d’un espace de reconnaissance honorant le sacrifice de toutes les vies prises pour notre nourriture aujourd’hui.
  • Prendre conscience des 7 euros du budget/ jour et ne pas s’attendre à des ingrédients extravagants , la sobriété gourmande est notre ambition.
  • Prendre en compte la présence d’un chat nommé Beauté qui a adopté la maison il y a maintenant 6 mois et que nous laissons entrer en journée uniquement dans la salle de séjour.
  • Prendre soin de nettoyer entièrement sa chambre et de la rendre telle que vous l’avez trouvée ( si ce n’était pas le cas 20 euros de frais de ménage seront demandés )
  • Répondre à la demande de Life itself de récolter l’écho de ce que chacun aura vécu durant ce temps en résidence afin de nourrir les recherches du Praxis Hub sur ce qui définit une communauté résiliante . Un questionnaire psychométrique sera aussi demandé à chacun des participant-e-s en entrée et sortie de résidence.